• mercredi 16 janvier 2019, 14h-16h

    salle de la médiathèque, Venerque

    2019, 01-janvier

    Les enfants des autres : nouvelles / 

    Claude Pujade-Renaud 

    Editions Actes sud (collection Babel)

    A travers quelques regards d’enfants sur le monde des adultes, à travers une suite de portraits, Claude Pujade-Renaud évoque, raconte des vies de femmes : femmes confrontées à l’amour ou à l’isolement, au travail, à la maternité ou à la vieillesse, femmes observées dans la diversité des âges. Pourtant, Claude Pujade-Renaud ne s’en tient pas aux données immédiates de la condition féminine. Elle accompagne ses personnages dans leurs conciliabules les plus secrets, elle les pousse en ces territoires incertains où désirs et fantasmes, interdits et contraintes soudain se dévoilent. C’est ce double regard – attentif et intuitif – qui donne au livre que voici une fascinante acuité.

    - Présentation de l'éditeur -

     


  • mercredi 27 janvier 2019, 14h-16h

    salle de la médiathèque, Venerque

    2019, 02-février

    Composition française : retour sur une enfance bretonne / 

    Mona Ouzouf 

    Editions Gallimard (collection Folio)

    La France a toujours vécu d'une tension entre l'esprit national et le génie des pays qui la composent, entre l'universel et le particulier. Mona Ozouf se souvient l'avoir ressentie et intériorisée au cours d'une enfance bretonne. Dans un territoire exigu et clos, entre école, église et maison, il fallait vivre avec trois lots de croyances disparates, souvent antagonistes. À la maison, tout parlait de l'appartenance à la Bretagne. L'école, elle, au nom de l'universelle patrie des droits de l'homme, professait l'indifférence aux identités locales. Quant à l'église, la foi qu'elle enseignait contredisait celle de l'école comme celle de la maison.

    En faisant revivre ces croyances désaccordées, Mona Ozouf retrouve des questions qui n'ont rien perdu de leur acuité.

    Pourquoi la France s'est-elle montrée aussi rétive à accepter une pluralité toujours ressentie comme une menace?

    Faut-il nécessairement opposer un républicanisme passionnément attaché à l'universel et des particularismes invariablement jugés rétrogrades ?

    À quelles conditions combiner les attachements particuliers et l'exigence de l'universel ?

    En d'autres termes, comment vivre heureusement la « composition française » ?

    - Présentation de l'éditeur -

     


  • mercredi 20 mars 2019, 14h-16h

    salle de la médiathèque, Venerque

    La double vie d'Anna Song / 

    Minh Tran Huy

    Editions J'ai lu

    Pianiste prodige et recluse, Anna Song voit sa renommée redoubler après sa mort grâce à des enregistrements inédits que Paul, son mari, livre au public. Encensée par les critiques du monde entier, la musicienne est vouée aux gémonies lorsque des doutes surgissent : elle n'est peut-être pas le véritable auteur de ces interprétations. Seul Paul détient la clef de l'affaire : imposture désespérée, escroquerie géniale ou déclaration d'un homme à son unique amour ? Inspiré d'une histoire vraie, un roman sur la quête des origines, l'engrenage médiatique et la passion absolue.

    - Présentation de l'éditeur -

     


  • mercredi 24 avril 2019, 14h-16h

    salle de la médiathèque, Venerque

    2019, 04-avril

    Entre ciel et terre / 

    Jón Kalman Stefánsson

    Editions Gallimard (Collection Folio)

    Certains mots sont probablement aptes à changer le monde, ils ont le pouvoir de nous consoler et de sécher nos larmes. Certains mots sont des balles de fusil, d’autres des notes de violon. Certains sont capables de faire fondre la glace qui nous enserre le cœur et il est même possible de les dépêcher comme des cohortes de sauveteurs quand les jours sont contraires et que nous ne sommes peut-être ni vivants ni morts.

    Parfois les mots font que l’on meurt de froid. Cela arrive à Bárður, pêcheur à la morue parti en mer sans sa vareuse. Trop occupé à retenir les vers du Paradis perdu, du grand poète anglais Milton, il n’a pensé ni aux préparatifs de son équipage ni à se protéger du mauvais temps. Quand, de retour sur la terre ferme, ses camarades sortent du bateau le cadavre gelé de Bárður, son meilleur ami, qui n’est pas parvenu à le sauver, entame un périlleux voyage à travers l’île pour rendre à son propriétaire, un vieux capitaine devenu aveugle, ce livre dans lequel Bárður s’était fatalement plongé, et pour savoir s’il a encore la force et l’envie de continuer à vivre. Par la grâce d’une narration où chaque mot est à sa place, nous accompagnons dans son voyage initiatique un jeune pêcheur islandais qui pleure son meilleur ami : sa douleur devient la nôtre, puis son espoir aussi. Entre ciel et terre, d’une force hypnotique, nous offre une de ces lectures trop rares dont on ne sort pas indemne. Une révélation…

    - Présentation de l'éditeur -